Vous êtes ici : Accueil du site Auteur Mon expertiseTravaux spécialisés
Les données de ce site sont mises à disposition sous un contrat Creative Commons. Creative Commons License
11 visiteurs actuellement connectés
Conférence Thématique Internationale : De l’inhibition à l’hyperactivité pour une approche psychopathologique
Enfant pré-scolaire hyperactif, Somato-psychologie et équitation thérapeutique
vendredi 3 juillet 2009
Référence bibliographique

CARRIER Claire, MATHIEU L., LOUVEL J.J. Enfant pré-scolaire hyperactif, Somato-psychologie et équitation thérapeutique

2009/07/03, Conférence Thématique Internationale De l’inhibition à l’hyperactivité pour une approche psychopathologique, Athènes, Grèce.

ABSTRACT

ENFANT PRE-SCOLAIRE HYPERACTIF, SOMATOPSYCHOLOGIE ET EQUITATION THERAPEUTIQUE

Le CAMSP Henri Wallon (Dieppe) pose le diagnostic d’hyperactivité devant l’échec de l’intégration scolaire à 4 ans. Quelle qu’en soit l’étiologie, ce dire pré-langagier du corps s’exprime par des déplacements posturaux anarchiques et incoordonnés (quand au but, à la vitesse, à la conscience). De ce constat est née l’hypothèse thérapeutique de l’intérêt de relier cette énergie kinesthésique « libre » à la chronopsychologie de l’enfant grâce à l’interaction entre êtres vivants que propose l’équitation : le poney est utilisé comme un objet transitionnel vivant de type parental unifié (paternel et maternel) archaïque. Tenir à cheval exige de l’enfant que, dans le même instant, il compose son activité personnelle à celle de l’autre. C’est une application « expérimentale » de l’Art du Bien se Porter. En abordant directement les différents niveaux de la mémoire du corps, objet de la somatopsychologie, cette interaction dynamique interpelle les étapes de l’autonomie kinesthésique. En mettant en situation la « bonne distance » entre vivants, elle autorise l’éducation au constant rééquilibrage entre biotopes individuels, fondement de la socialisation.

Grâce à un partenariat entre les professionnels de l’équitation et l’équipe psycho-éducative du CAMPS, l’auteur a élaboré et proposé pareille expérience à 6 enfants hyperactifs, âgés de 4 à 5 ans, durant 26 séances d’atelier A.P.A.C. (Aide Passant par le Cheval) échelonnées sur 8 mois. Le protocole et l’évaluation de ce travail sont exposés à partir de critères objectifs et subjectifs tels que l’évolution de l’empreinte posturale podale ou la psychopédagogie des parents sur la question de l’autorité et du cadre.

 

Répondre à cet article
Cet article est lié aux thèmes suivants :